es
en
de
× ALERTE FRAUDE UTILISATION FRAUDULEUSE DES MARQUES SHIELD Scientific DANS LE CONTEXTE DE LA COVID-19 Lire..

Savez-vous quand porter un gant plus long ?

Tout d’abord, rappelons, pour bien les comprendre, les normes européennes relatives aux gants jetables :

En février 2020, la norme ISO 21420:2020 est entrée en vigueur, remplaçant la norme EN 420:2003+A1:2009 et devenant ainsi une norme internationale. Comme tout le monde le sait, cette norme concerne les nouvelles exigences générales relatives aux gants de protection. Cette nouvelle norme s’applique aux gants EPI (gants réutilisables et gants jetables classés Equipement de Protection Individuel) utilisés dans les laboratoires et en salle blanche. Il est de la responsabilité des fabricants de gants jetables, gants en latex ou gants en nitrile, de s’assurer que leurs gants EPI sont conformes à cette nouvelle norme.

La norme ISO 21420:2020 spécifie les «exigences générales et méthodes d’essai concernant la conception et la construction du gant, l’innocuité, le confort et l’efficacité, ainsi que le marquage et les informations fournies par le fabricant applicables à tous les gants de protection».

Tous les gants de protection, couvrant toutes les catégories d’EPI, doivent satisfaire à ces exigences et les rapports de test délivrés par les laboratoires d’essai agréés sont obligatoires pour les catégories II et III.

Parmi les exigences, figurent les informations de dimensionnement. La clause n° 5 de la norme, intitulée « confort et efficacité », décrit en particulier les exigences relatives à la « taille et dimensions des gants ». La taille est définie en fonction de la taille des mains sur lesquelles les gants doivent s’adapter. Il est important de noter le changement majeur suivant : les spécifications de longueur minimale qui figuraient dans la norme EN 420:2003+A1:2009 n’existent plus. La longueur minimale du gant ne peut uniquement être définie et mesurée que si elle est requise pour un usage spécifique (par exemple : pour les soudeurs ou les pompiers). Les tailles de gant vont désormais de 4 à 13, la norme ISO 21420:2020 permettant l’ajout de tailles et de demi-tailles supplémentaires si nécessaire. La norme ISO 21420:2020 exige des fabricants qu’ils définissent leur propre système de taille en fonction de la taille des mains sur lesquelles les gants peuvent s’adapter. Les critères évalués pour déterminer la taille comprennent la longueur de la main (correspondant à la distance entre le poignet et le bout du majeur) et la circonférence de la main (cf. annexe B de la norme). En cas d’écart par rapport à la norme, les informations doivent figurer sur la « notice d’instructions utilisateur ».

En ce qui concerne plus particulièrement la longueur du gant, notez qu’un gant jetable ordinaire en latex ou en nitrile mesure généralement 240 mm /9.4” de long, ce qui signifie que la manchette du gant ne couvre qu’une petite zone du poignet.

Des gants extra-longs, tels que 250 mm /9.8”, 260 mm /10.2” ou 300 mm /11.8”, sont recommandés pour assurer une meilleure protection de l’avant-bras.

Compte tenu de tout cela, comment choisir le bon gant jetable en latex ou en nitrile en fonction de l’environnement ou de l’activité ?

Il convient de rappeler que le port de gants de protection protège non seulement le travailleur contre les produits chimiques dangereux (danger d’immersion ou d’éclaboussures) et les dangers biologiques (infection ou contamination), mais il protège également le processus de fabrication et le produit (contamination par les particules).

Par conséquent, choisir la protection des mains la plus appropriée peut être difficile dans les environnements de travail comme le laboratoire ou la salle blanche. Il est donc essentiel de considérer les facteurs les plus importants (notamment la nature du danger, la tâche, le travailleur et l’environnement de travail) collectivement et non séparément.

Les personnels travaillant en laboratoire doivent tenir compte des critères suivants dans le choix des gants en latex ou en nitrile :

• Quels sont les risques associés aux produits chimiques que je manipule ? À quels dangers biologiques suis-je exposé ? Etc…
• Les gants jetables ou réutilisables sont-ils recommandés ?
• Quels gants jetables en latex, en néoprène ou en nitrile sont appropriés pour me protéger contre les éclaboussures chimiques accidentelles ou le contact avec des produits chimiques ou des dangers biologiques ?
• Ai-je besoin de gants courts ou plus longs ?
• Etc…

Pour choisir les bons gants en latex ou en nitrile en fonction du risque, la lecture de la fiche technique du produit fournissant des informations sur le matériau, la longueur, l’épaisseur et les normes pertinentes peut être utile. Le guide de résistance chimique du fabricant de gants jetables (ce dernier détaille le temps de perméation selon la norme EN 16523-1:2015+A1:2018 et la dégradation selon la norme ISO 374-4:2019) peut apporter des informations complémentaires. Pour aider les utilisateurs dans leur évaluation des risques, SHIELD Scientific propose un Guide de Résistance Chimique très étoffé, disponible en ligne. Vous pourrez y sélectionner vos gants en fonction du plus haut niveau de résistance aux produits chimiques auxquels le personnel est exposé. Si l’information recherchée n’est pas disponible, une autre solution consiste à vérifier les recommandations de la fiche de données de sécurité (FDS) du produit chimique spécifiquement concerné, en consultant la section 8 « Équipement de protection individuelle ». En règle générale, des informations sont fournies pour le contact par éclaboussure et le contact continu.

Pour certains risques chimiques et biologiques en laboratoire, porter un gant plus long peut être la solution à privilégier pour assurer une protection maximale du porteur, ne laissant ainsi aucune partie de la peau à découvert.

Pour les environnements salle blanche, c’est une tout autre histoire car le processus et le produit peuvent également avoir besoin d’être protégés de la contamination par les particules :

Dans un espace de travail en salle propre, la longueur de gant de salle blanche la plus courante est de 300 mm/11.8“. Cette longueur est en général suffisante pour couvrir la main et le poignet afin d’éviter la libération de particules cutanées et la contamination biologique (comme on le sait, les humains sont la principale source de contamination dans une salle blanche). Ces gants en latex/nitrile de salle blanche de 300 mm/11.8“ offrent également un bon maintien de la manchette sur l’avant-bras. Au cours des dernières années, nous avons observé une augmentation de l’utilisation de gants en nitrile extra-longs et de gants en latex dans de nombreuses salles blanches. Selon la dernière révision du projet d’annexe 1 des BPF de l’UE : « Fabrication de médicaments stériles », lorsque l’on travaille dans les zones les plus critiques, il est maintenant recommandé de faire un échantillonnage régulier de la manche (article 9.32) ainsi que de la main pour démontrer qu’il y a 0 UFC – Unité Formant Colonie – (avant cette révision, les spécifications sur la manche étaient de 5 UFC et aucune désinfection régulière sur la manche  n’était nécessaire). Avec un gant stérile plus long (de 400 à 600 mm), il est possible de pulvériser toute la zone du bras avec de l’IPA, minimisant ainsi le risque d’écarts et donc le temps de production perdu.

Cela n’est clairement pas possible avec un gant de 300 mm car la manche de la combinaison peut être trempée après une pulvérisation régulière d’IPA. Plusieurs sociétés pharmaceutiques mondiales, bien connues, dotées d’installations de production en salle blanche de grade A / B sont déjà passées à des gants plus longs en prévision de l’introduction de ces nouvelles exigences réglementaires.

En conclusion, il est important d’évaluer la longueur du gant dont vous avez besoin. En règle générale, la longueur idéale du gant de laboratoire et du gant de salle blanche varie en fonction du niveau de protection personnelle et environnementale que vous souhaitez.

RAPPELEZ-VOUS qu’un gant est un film PROTECTEUR. Plus le film est propre, épais et long, mieux vous et votre environnement êtes protégés !

SHIELD Scientific propose des gants jetables allant de 240 mm/9.4” à 600 mm/23.6” pour répondre aux besoins et aux exigences de protection individuelle des utilisateurs dans les environnements de laboratoire ou de salle blanche.

Pour vous aider à choisir le bon gant, consultez notre Guide de sélection de gants en ligne ou notre Guide de résistance chimique ou, mieux encore, contactez votre représentant SHIELD Scientific. Il/ elle travaillera en étroite collaboration avec vous pour déterminer le meilleur gant de laboratoire ou gant de salle blanche dont vous avez besoin. Il/elle évaluera avec vous l’option de longueur de gant en latex ou de gant en nitrile la plus appropriée !

This post is also available in: Anglais, Allemand, Espagnol

Classés dans : Education, Information technique

Latest posts

AQL DES GANTS LABORATOIRE ET SALLE BLANCHE

“Qu’est-ce que cela signifie en termes de protection des mains ?” Qu’est-ce que l’AQL d’un […]

NOUVEAU : DUOSHIELD™ PFT NITRILE 290, UN GANT PLUS LONG, ULTRA-FIN AVEC DOUBLE ENREGISTREMENT!

SHIELD Scientific a le plaisir d’annoncer le lancement de son nouveau gant jetable de laboratoire […]

Savez-vous quand porter un gant plus long ?

Tout d’abord, rappelons, pour bien les comprendre, les normes européennes relatives aux gants jetables : […]

Mes gants Shield Scientific, latex et nitrile, sont-ils enregistrés comme dispositifs médicaux (DM) ?

Le 26 mai 2021, le Règlement européen sur les Dispositifs Médicaux (UE) 2017/745 (MDR) entre […]

SHIELD Scientific – Face aux défis de la COVID-19

Alors que nous démarrons une nouvelle année, après une précédente marquée par une crise sanitaire, […]